Rencontre avec Eva Escandon

Eva EscandonEva Escandon, présidente nationale des Femmes Chefs d’Entreprise (FCE France), et PDG du groupe SMSM, une PME familiale industrielle de chaudronnerie, tuyauterie et mécanique dans le Nord de la France.

A un moment donné de votre carrière vous souvenez vous avoir dit « OUI » à vos pouvoirs, à vos capacités ? En tout cas en avez-vous eu conscience ?

Les choses sont venues pour moi avec le temps. J’ai toujours été une fonceuse malgré mon caractère réservé et je suis quelqu’un qui ose. J’ai repris l’entreprise de mon père qui était du métier, la chaudronnerie. Par conséquent, dans son esprit, en tant que juriste je pouvais faire de l’administratif mais pas vraiment de la chaudronnerie, J’ai donc dû combattre cet a priori pour réussir et d’ailleurs aujourd’hui je crois vraiment qu’il n’est pas nécessaire ni indispensable d’être du métier pour s’occuper d’un métier !

Au nom de quoi faites vous ce que vous faites ? Qu’est ce qui vous anime ?

Ce qui m’anime, c’est la justice, l’équité et la défense de belles causes. Je voulais d’ailleurs être avocate. Réaliser des projets et changer le cours des choses est ce qui me fait vibrer. Je vois toujours en grand. Parfois je peux faire peur car mes ambitions peuvent apparaitre démesurées.

Quelles sont les deux conseils que vous donneriez aux autres femmes pour s’autoriser à dire « OUI » à leurs capacités, « OUI » à leurs pouvoirs ?

Je me rends compte que dans les réseaux de femmes, il faut beaucoup inciter les femmes à croire en elles. Elles ont toujours l’impression d’être moins bonnes que les autres. Il faut donc travailler l’estime de soi, car les femmes ont de grandes capacités en elles et elles ne le savent pas toujours !

Etant donné que l’on nous a élevées avec la nécessité de tout faire, on se met des barrières très hautes, par peur de ne pas réussir à tout faire bien, alors qu’en fait on peut arriver à tout faire car nous sommes multi tâches.

Mon deuxième conseil est donc aussi d’OSER faire… et s’autoriser à se disperser…

Et dernière astuce, regarder aussi comment font les hommes ! Vous verrez, ils vont plus à l’essentiel et sont moins dans le détail… et ne se posent pas la question de savoir s’ils vont savoir le faire… ils font c’est tout.

Si c’était à refaire, avec le recul et l’expérience, que feriez-vous différemment ?

Les écueils que j’ai eu viennent de ma franchise et de mon côté « rentre » dedans. Avec l’âge je suis plus ronde ….. Alors peut être savoir être plus stratège.

Avez-vous un manager ? Qu’attendez-vous de lui ?

En fait, j’ai des managers que je manage et j’attends d’eux qu’ils aiment mon entreprise, qu’ils soient courageux, honnêtes et transparents et surtout qu’ils foncent !

Vos rituels avant d’entrer « en scène » en management ou face à vos membres  ?

Jusqu’à présent je ne le faisais pas, mais je me rends compte qu’il faut que je m’isole et me concentre avant mes interventions… Être très bien préparée avant est nécessaire car les gens viennent me voir juste avant une intervention et si je ne suis pas bien préparée, je ne suis pas disponible. Je dois donc essayer de me préserver et apprendre à garder ce temps pour moi juste avant, afin de rester concentrée.

J’aime être naturelle dans mes interventions ce qui n’exclut pas au contraire de préparer en amont pour bien gérer mes émotions une fois sur scène. Il faut aussi que je me repose bien avant un évènement important. Être physiquement en forme me permet de mieux supporter mon stress

Voyez-vous une différence entre le management des hommes et des femmes ?

Je pense que nous sommes différentes, mais je n’ai pas à l’esprit de caricatures.

Il y a par contre un type de management féminin qui est différent ; nous sommes plus rigoureuses et dans le détail et sans doute aussi plus humaines… Mais je reste convaincue qu’il y a des hommes qui ont aussi ce style de management et des femmes qui ne l’ont pas.

Je pense par contre qu’il faudrait que nous travaillions sur la prise de recul et sur la simplification dans notre quotidien, en résumé, « se prendre un peu moins la tête » et « arrêter de couper les cheveux en 4 » nous rendrait moins vulnérables et améliorerait notre qualité de vie.

Votre mentor féminin ?  En avez-vous un ?

Gisèle Halimi, l’avocate a été mon étoile, je l’ai admirée en tant que femme et en tant que juriste car elle a mené de beaux combats.

Si je devais avoir un mentor aujourd’hui, j’aimerai un mentor masculin pour justement m’apporter ce que je n’ai pas et me sentir moins petite face aux autres industriels…

Qu’est ce qui vous donne le sourire ?

Aujourd’hui, c’est de voir mon atelier plein car cela fait des années que c’est très difficile….

Aussi mon chien en plein rêve car les animaux et la nature me ressourcent.

Eva Escandon est présidente nationale des Femmes Chefs d’Entreprise (FCE France)

Une réflexion sur “Rencontre avec Eva Escandon

  1. Pingback: Conférence « Dites oui à vos pouvoirs » à Bourg-en-Bresse | Wonder Women, Dites oui à vos pouvoirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s